MATCH COMPARATIF ENTRE 3 BATEAUX EUROPÉENS

02.08.2019
MATCH COMPARATIF INTÉRESSANT ENTRE TROIS BATEAUX EUROPÉENS
 
-      Jeanneau NC37 - 2020
-      Aquador 35AQ - 2020
-      Cranchi T36 - 2020



Voir les photos des bateaux à la fin de cet article.
 
Dernièrement le magazine NEPTUNE (revue française, édition mai 2019) a fait référence à un match comparatif entre ces trois modèles de bateau qui sont dans la même catégorie.
 
Mais surtout, les experts du magazine ont répondu à un commentaire d’un plaisancier en rapport à la sous-motorisation du Jeanneau NC37 avec ses deux moteurs standards.
 
Le magazine promet de revenir avec une évaluation plus approfondie du nouveau Jeanneau NC37 qui est finalement la coque intégrale du Jeanneau Leader 36 avec une configuration adaptée (layout) pour une évolution du Jeanneau NC11 vers le NC37.
 
La fiche technique de l’essai du NC37 démontre avec sa configuration standard équipée de deux moteurs Volvo de 220 hp un problème au niveau du déjaugeage…voir un manque de puissance vraiment chronique.
 
Voici quelques données citées par NEPTUNE :
 
NC37 avec 2 x 260 hp, à 3200 RPM, vitesse atteinte 21 kn
NC37 avec 2 x 220 hp, à 3200 RPM, vitesse atteinte 13.5 kn 
           (vitesse anémique pour cette révolution RPM).
 
Ils ont tous deux une consommation de 60 litres/heure, pourtant les performances sont totalement différentes. Rappelons ici que 1 kn (knot)  = 1.2 m/h = 1.8 km/h
 
KNOT (en français nœud) identifie la vitesse d’un bateau par mille marin de 1852 mètre.
C’est l’unité de mesure de la vitesse utilisé en navigation aérienne et maritime. 
 
La version avec les moteurs standards paraît vraiment anémique, à ne pas commander avec ces moteurs qui sont nettement insuffisants pour ce type de carène.
 
Voyez par cet exemple, l’importance pour un manufacturier de mettre en production une carène, c’est à dire, la partie de la coque qui est en contact avec l’eau et qui détermine la performance de celle-ci à déjauger (sortir de l’eau pour planer) sans nécessairement pousser les moteurs au max, ce qui occasionne une importante consommation de carburant.  Un bateau avec une bonne fiche technique, c’est celui qui permet de naviguer déjauger avec un RPM raisonnable, mais surtout pas près du RPM maximal.  

Le Groupe Beneteau-Jeanneau sont parfois des chefs de file dans la conception de carène performante, prenez par exemple le Beneteau Gran Turismo 40 avec son système AIR STEP@2, qui est sans aucun doute très performant. N'hésitez pas à consulter les forums et les analyses disponibles sur le web lorsque vous envisagez un achat. En effet il y a plus que la décoration intérieure d'un bateau et ses aménagements à considérer, n'oublier pas qu'avant tout, c'est un bateau, les capacités en mode navigation sont aussi importantes à analyser.   

  
 
Pour bien saisir, voici un comparatif pour vous aider à mieux comprendre avec des bateaux qui possèdent des gabarits et des caractéristiques similaires et qui proviennent tous les trois de l’Europe :
 
En comparaison :
 
Cranchi T36 avec deux moteurs Volvo D4-300, à 3200 RPM, vitesse atteinte 26 kn
Aquador 35AQ, avec deux moteurs Mercury TDI-300 à 3200 RPM, vitesse atteinte 26 kn
 
Afin d’être juste, voici les poids respectifs des bateaux à vide :
 
Jeanneau NC37 (Français) :      15,062 lbs, LOA : 37.8 pi, largeur : 11.9 pi
Aquador 35 AQ  (Norvégien) : 14,300 lbs, LOA : 33.7 pi, largeur : 11.5 pi
Cranchi T36 (Italien) :                18,639 lbs, LOA : 38.9 pi, largeur : 11.7 pi
 
Ce sont tous les trois, des Class B (CE).
Voici quelques photos pour les trois modèles :
 
Photos du Jeanneau NC37 :
 






Photos de l'AQUADOR 35 AQ :

 



 

 
 
 
Photos du CRANCHI T36 :
 



 

630x90
Annonces à être comparées
Il n’y a pas d’annonces à comparer
Connexion
Nom d’utilisateur
Mot de Passe
=
Mot de Passe Oublier ? Envoyer